El Hadji Diagola a servi dans plusieurs quotidiens Parisiens comme journaliste-correspondant avant de se tailler un nom dans le monde de l’édition. Auteur de « Pour le meilleur de la paix », « Merci, les femmes ! », « Un noir à l’Elysée », « Un célibataire à l’Elysée », « Un président fou », « Un musulman à l’Elysée », « Ma femme m’a sauvé la vie », « Il est temps de se réveiller ! », « Une fillette sauve une école », « La Chute de Christ », « Arrêtez de nous tuer tous, s’il vous plaît ! », « Nous entrons dans des eaux profondes » « Je suis chez moi » et « La RFA (la République Fédérale d’Afrique) », l’écrivain sénégalais édifie son œuvre au service de l’émergence d’un monde de paix entre les races et les civilisations, et surtout entre les religions. Diagola a la réputation de planificateur et de défenseur des droits de l’homme. Mais pour mieux le connaître, il est nécessaire de désosser son œuvre si l’on souhaite mesurer pleinement combien le combat qu’il mène derrière la plume, se range du côté des civilisations bafouées du monde entier…

Thumbnail

El Hadji Diagola a servi dans plusieurs quotidiens Parisiens comme journaliste-correspondant avant de se tailler un nom dans le monde de l’édition. Auteur de « Pour le meilleur de la paix », « Merci, les femmes ! », « Un noir à l’Elysée », « Un célibataire à l’Elysée », « Un président fou », « Un musulman à l’Elysée », « Ma femme m’a sauvé la vie », « Il est temps de se réveiller ! », « Une fillette sauve une école », « La Chute de Christ », « Arrêtez de nous tuer tous, s’il vous plaît ! », « Nous entrons dans des eaux profondes » « Je suis chez moi » et « La RFA (la République Fédérale d’Afrique) », l’écrivain sénégalais édifie son œuvre au service de l’émergence d’un monde de paix entre les races et les civilisations, et surtout entre les religions. Diagola a la réputation de planificateur et de défenseur des droits de l’homme. Mais pour mieux le connaître, il est nécessaire de désosser son œuvre si l’on souhaite mesurer pleinement combien le combat qu’il mène derrière la plume, se range du côté des civilisations bafouées du monde entier…