• H. Miller, un génie à Paris

    « Le théâtre ! Je voyais là le moyen de réaliser mes rêves. L’Art, pensais-je, me ferait une vie à côté de la vie ; une existence aussi belle, aussi grande que l’autre est mesquine et basse. » Ces quelques mots d’Alexandra David Neel résument avec acuité ce qui apparut au personnage féminin de ce livre, alors adolescente, comme la voie à suivre pour échapper à une existence bourgeoise d’un convenu et d’une banalité tragiques. Une vie ne lui suffisait pas et surtout pas celle-là ! Il lui en fallait d’autres. Plein d’autres. Et quoi de mieux que le théâtre pouvait les lui offrir ? Elle serait tour à tour la Julie de Strindberg, Hermione, Phèdre, La Marquise Cibo, Antigone. Elle serait toutes les femmes à la fois. « Ni tout à fait la même. Ni tout à fait une autre » comme l’écrivit Verlaine, son poète préféré. Le but de ce livre est avant tout de donner envie à ceux et celles qui connaissent l’œuvre d’Henry Miller le révolté, le visionnaire, l’amoureux passionné de la vie, de le relire et à ceux qui n’ont pas eu cette chance, de le découvrir.

    13.90