• Petites bohèmes en rose – Et autres visions lapidaires

    Peut-on résumer un poème ? Pas plus qu’un tableau ou un paysage.
    Peut-on résumer une émotion ou une extase ?
    Peut-on résumer l’amour ?
    Trois pistes déjà, mais sûrement pas de synthèse.
    Laissons-nous guider par Rose et son mystère,
    Les prodiges qu’elle inspire, les combats qu’elle exige.
    Ce récit est d’abord un hymne à la vie et à l’amour,
    Une légende sans début ni fin, une forme de cérémonie,
    avec ses sortilèges et ses talismans…

    Laissez-vous porter.

    10.90 
  • Peut-être – Il faut que genèse se passe

    «Peut-être ou peut ne pas être?» : là est la question. (J’expire).

    Le doute est bien présent du début à la fin de ces textes. Incertitude de sa propre création. Pourquoi écrire, pour qui, quoi, comment?

    En même temps qu’il avance en terre inconnue, l’Auteur observe et prend des notes : journal de bord décalé, humoristique d’un explorateur de l’écriture et de ce qui l’entoure. C’est un voyage au milieu du quotidien, des mots, des idées «mé-convenues», une balade intérieure aussi et la découverte d’une liberté, du plaisir d’écrire, sans destination fixée.

    L’aventure est au coin de la page, un grand saut dans l’écriture, sans prétention, fantaisiste, mais authentique…

    Peut-être, c’est le doute propre à la condition humaine, il vaut mieux en rire. Peut-être, c’est aussi l’espoir, de la condition humaine encore, la certitude que tout est possible. L’espoir de l’Auteur est d’explorer de nouvelles contrées, de donner envie de se lancer à certains et d’en amuser d’autres, peut-être…

    13.90